Baume de massage (inspiration Baume du Tigre®)

Dans les années 1870, l’herboriste chinois Aw Chu Kin développe en Birmanie un baume efficace pour soulager maux et douleurs : commercialisé par la suite par ses fils à Singapour, celui-ci deviendra célèbre sous le nom de Baume du Tigre®. On vous propose ici une recette qui s’en inspire.
Ce baume sera utile aux sportifs et aux surmenés pour soulager les douleurs d’origine musculo-squelettique, mais aussi pour préparer les muscles à l’effort et tonifier un organisme fatigué, notamment en améliorant la circulation sanguine.
Il contient une synergie d’huiles essentielles aux propriétés antalgiques, circulatoires, anti-inflammatoires et stimulantes, du macérât huileux d’Arnica et du menthol en cristaux. On ajoute quelques gouttes de Vitamine E qui permettent de préserver la préparation du rancissement.

Précautions :
Pour la préparation : En raison de la puissance des cristaux de menthol, s’équiper de lunettes, de gants et d’un masque de protection.
– Masser la zone à traiter 2-3 fois par jour, sur une période de 7 jours maximum.
– Le baume peut avoir des effets irritants, il est donc fortement conseillé de procéder à un test cutané dans le pli du coude 24h avant.
– Contre-indiqué pour les enfants de moins de 7 ans, les femmes enceintes et allaitantes, ainsi que les personnes épileptiques.
– Éviter le contact avec les yeux et les muqueuses, se laver les mains après utilisation.

Ingrédients (Pour un bocal de 30mL) :
– 5g de Cire d’abeille en morceaux
– 24g de Macérât huileux d’Arnica (ou Huile d’olive)
– 2g de Cristaux de Menthol
– 34 goutes d’Huile essentielle de Cajeput
– 24 gouttes d’Huile essentielle de Menthe poivrée
– 4 gouttes d’Huile essentielle de Romarin à camphre
– 4 gouttes d’Huile essentielle de Clou de girofle
– 4 gouttes d’Huile essentielle de Cannelle de Chine
– 2 gouttes de Vitamine E

Préparation :
– Stériliser le bocal de 30mL, préparer les pesées et verser toutes les huiles essentielles et la vitamine E dans un petit pot, puis fermer hermétiquement et réserver.
– Faire fondre la cire d’abeille dans le macérât huileux d’Arnica au bain-marie, en remuant régulièrement. Il est possible de tester la consistance en mettant une goutte de la préparation sur une coupelle au réfrigérateur jusqu’à durcissement : si la préparation est trop liquide, ajouter de la cire ; si elle est trop épaisse, ajouter un peu de macérât.
– A feu très doux, incorporer les cristaux de menthol et remuer jusqu’à dissolution.
– Laisser refroidir le mélange quelques secondes, puis ajouter le mélange d’huiles essentielles.
– Verser le baume dans le bocal de 30mL, puis l’étiqueter (nom de la préparation + date). Conserver au frais, à l’abri de la lumière et de l’humidité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :